Engagement, sécurité, conservation, retraite… Des points essentiels qui, pourtant, diffèrent entre les jeunes et les anciens

L’institut d’études CSA Research vient de réaliser une vaste enquête auprès de plus de 2000 Français de 15 ans et plus pour mieux connaître la jeunesse du pays ainsi que nos aînés et entre idées reçues, oppositions et points de convergence, pour aider à éclairer sur les tensions entre les générations.

Assurance, mutuelle santé pour senior, question environnementale et sociétale… Quels sont les points de divergence ?

Le conflit des générations

Un sujet que l’on évoque souvent dans les médias… Mais de quoi s’agit-il exactement ?
Selon cette dernière étude, l’ensemble des Français semble donner de nombreuses qualités aux personnes âgées. Ces dernières sont sociables, attachantes, généreuses, et intéressantes. ,… En bref, il n’y a que des qualités.

De l’autre côté, les jeunes souffrent d’une image mitigée car ils sont considérés comme des assistés superficiels, individualistes et inaptes ! Même si les personnes interrogées reconnaissent qu’ils sont plus ouverts d’esprit que les parents.

Cependant, malgré le fait que les Génération Z et les Millennials soient considérés comme peu dévoués (deux tiers) et peu généreux (63 %), il apparaît que plus de la moitié (52 %) des personnes de 15 à 24 ans envisageraient de faire don d’une partie de leurs revenus si elles étaient sûres que l’argent sera utilisé pour stopper les effets du changement climatique (contre 30 % des 60/75 ans).

De la même manière, plus des trois quarts (72 %) des représentants de la Génération Z semblent prêts à s’unir pour protéger les droits des femmes. Ce que leurs prédécesseurs ont fait des années avant eux…

Si plus de la moitié (52%) des Français pensent que les seniors sont ouverts aux idées nouvelles, il semble que cette tolérance prenne fin avec la légalisation du cannabis, à laquelle 69% de la « génération silencieuse » (75 ans et plus) sont opposés.

Leur opinion sur la procréation médicalement assistée, la fameuse « PMA », ainsi que sur l’adoption évolue, mais les jeunes, sans surprise, restent avant-gardistes. Ainsi, une majorité significative de 79% des personnes de 15 à 24 ans affirment que la PMA est une option positive pour les femmes homosexuelles ou célibataires, contre 55% des personnes âgées de plus de 75 ans.

Si l’on s’interroge sur les questions sociales en général, la génération Z est plus conservatrice. Ainsi, 48 % des 15-24 ans sont favorables au rétablissement de la peine de mort (probablement en raison des préoccupations croissantes en matière de sécurité dans notre pays) contre 37 % des 75 ans et plus. Par ailleurs, 31% de la Génération Z sont favorables au droit des citoyens français de posséder des armes à feu (toujours l’insécurité ambiante) contre 14% des 75 ans et plus.

Mais d’un autre côté, dans cette étude, la vision et le temps de travail séparent les générations plus jeunes et plus âgées de manière spectaculaire. Une majorité (72 %) des personnes de plus de 75 ans pensent que l’âge de la retraite devrait être porté à 65 ans, contre seulement un tiers des Millennials. Plus de la moitié d’entre eux (53 %) pensent que le travail est un acte d’aliénation… Cela pourrait constituer un défi dans un avenir proche.

Autre sujet de discorde, le retour à la semaine de 39 heures est plébiscité par 40% des 60-74 ans contre 22% des Millennials qui ne sont pas les plus grands adeptes du « travail » ! En ce qui concerne le système de retraite, la majorité des personnes pensent qu’il faut augmenter les impôts des ménages les plus riches pour financer le système de retraite… Les personnes interrogées les plus âgées sont favorables à une augmentation des cotisations (72 %), mais les 25-40 ans ne le sont pas (35 %).

Cependant, un sujet relie les générations : la dette publique. Toutes tranches d’âge confondues, 78% des Français sont préoccupés par l’état de l’économie et il y a de bonnes raisons de l’être. La solution la plus fréquemment évoquée (48%) est de demander aux générations actuelles et futures de contribuer à une réduction durable et conséquente du montant de la dette.

Autre article sur le sujet  Réforme des retraites en France 2023